L’importance de s’aider soi-même

L’importance de s’aider soi-même

Protège tes finances personnelles.Sache à quoi tu es confronté.

Occupe-toi de ta santé physique et émotive.

Réserve-toi du temps.

Protège tes finances.

  • Visite tes conseillers financiers (banques, comptes de retraite, etc.) afin d’obtenir l’assurance que tu contrôles les finances que tu as le pouvoir de contrôler.
  • C’est à toi de décider ou non d’informer tes conseillers financiers du problème de jeu qui sévit au sein de ta famille. Dans certains cas, le fait de divulguer le problème peut s’avérer désavantageux pour toi.
  • Évite à tout prix que le joueur n’ait inutilement l’accès à l’argent ou au crédit que tu peux contrôler toi-même ou que tu contrôles sous réserve de la collaboration du joueur.
  • Dresse un budget qui permet à ta famille de dépenser de l’argent, mais qui lui interdit l’accès à l’argent requis pour couvrir les frais de subsistance.
  • N’assume pas la dette du joueur.
  • Consulte des conseillers financiers pour connaître tes droits vis-à-vis de la dette engagée par une autre personne et d’obtenir des conseils d’expert au sujet de tes finances personnelles.
  • Ne signe aucun document que tu ne comprends pas sans avoir consulté au préalable un conseiller professionnel.

Sache à quoi tu es confronté.

  • Si tu recueilles autant de renseignements que possible sur le problème, tu seras mieux placé pour t’aider et d’aider le joueur excessif.
  • Le fait d’être mieux informé t’aidera également à faire face à des enjeux futurs, ce qui te permettra de réduire l’impact que pourrait avoir le jeu excessif sur toi et ta famille.

Occupe-toi de ta santé physique et émotive.

  • Ne te fais pas blâmer ou maltraiter par le joueur. L’abus physique, émotif ou financier n’est pas acceptable, quelles que soient les circonstances et le moment. N’oublie pas que dans un contexte caractérisé par un problème de jeu, les membres de famille éprouvent souvent énormément de stress et d’inquiétudes, entre autres difficultés. Nous te rappelons qu’il n’y a pas de mal à te sentir en colère ou trahi, ni à envisager l’avenir avec beaucoup de crainte. Voilà pourquoi il est nécessaire de prendre les mesures nécessaires pour assurer ta protection et celle de ta famille.
  • Pour les membres de famille d’un joueur excessif, il est tout à fait normal de se sentir isolés ou d’avoir honte de la situation. En effet, les préjugés associés au jeu excessif prévalent encore aujourd’hui, ce qui décourage bien des gens d’obtenir l’aide dont ils ont besoin pour régler avec efficacité leurs problèmes.
  • Ne perds pas de vue que ton mieux-être est tout aussi important que celui des autres membres de la famille. La plus grande priorité, c’est ta sécurité. Fais donc tout ce qu’il faut pour rester à l’abri des méfaits du problème. Dans des cas extrêmes, il pourrait s’agir de faire venir la police ou de prendre d’autres dispositions en matière d’hébergement.

Réserve-toi du temps.

  • Tu peux être tellement absorbé par le problème du joueur et par son impact sur toi et ta famille que la situation te remplit d’amertume et de colère. Il est important pour toi d’oublier le problème de temps à autre, afin que tu puisses connaître des moments joyeux et sans stress.
  • Prends le temps de participer aux activités qui te plaisent et de passer du temps avec tes amis. Cela te donnera le répit tant désiré, te permettant ainsi de mieux composer avec le problème.
  • À tout moment où tu éprouves de la difficulté à faire face à la situation, tu peux songer à obtenir l’aide professionnelle nécessaire dans l’espoir de reprendre le contrôle de la situation.